Scope® Veille Augmentée® et le réseau 37.5 concluent un accord de distribution exclusif

Scope® Veille Augmentée® et le réseau 37.5 concluent un accord de distribution exclusif

Scope® Veille Augmentée®, spécialiste de la veille stratégique, vient de conclure un accord avec 37.5, réseau d’experts en stratégie des entreprises.

Dans le cadre de ce contrat de partenariat, 37.5 devient distributeur exclusif de l’offre Scope®.

Visionnez les photos de la signature de l’accord, réalisée ce mardi 12 juin dans les locaux d’Actualis Sas (Scope® – First ECO) à Dijon (21).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Consultez également l’actualité publiée par 37.5 à propos de ce partenariat en cliquant ici :

37.5 ajoute la solution de veille augmentée Scope à son offre
Scope®, de retour du Cyberday Paris

Scope®, de retour du Cyberday Paris

Quatre membres de l’équipe Scope® Veille Augmentée® ont participé à la journée CyberDay.info, qui s’est déroulé mercredi 6 juin 2018 à Paris, au sein des locaux de l’Ecole de Guerre Economique.

Il s’agissait de la première édition de cet événement dédié à la cybergouvernance, à l’anticipation des risques liés aux cyber-espaces, par le déploiement d’une culture interdisciplinaire et participative. Les participants ? des spécialistes de la sécurité, des systèmes d’information et les directions stratégiques, opérationnelles et fonctionnelles des organisations.

Marina Bellot, experte en veille et responsable du pôle Scope® chez Actualis SAS, et Philippe Brun, dirigeant d’Actualis SAS, ont eu le plaisir de co-animer une “War-Room” lors de cette journée. Leur atelier participatif portait sur la thématique “La veille pour l’anticipation des menaces pesant sur les entreprises : détection des menaces du point de vue concurrentiel, marché, juridique et technologique“.

Ils ont amené les participants à découvrir les raisons d’échecs ou de difficultés, rencontrés par des entreprises innovantes qui n’ont pas su écouter leur marché, surveiller leurs concurrents ou tenir compte de l’évolution de leur environnement. Les participants ont ensuite pu réfléchir tous ensemble à l’utilisation de la veille pour la détection des tendances, pour l’attention portée aux concurrents, pour l’observation des évolutions juridiques, etc.

Redécouvrez en images et en tweet les temps forts de l’événement :

  • Notre atelier war-room : La veille pour l’anticipation des menaces pesant sur les entreprises : détection des menaces du point de vue concurrentiel, marché, juridique et technologique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Une sélection de quelques tweets à propos de CyberDay : notamment les tables rondes thématiques

 

 

 

 

Echangez avec les experts Scope

Alexandra Lecanu

Alexandra Lecanu

Experte en veille augmentée

Je suis experte en veille Scope.
J’ai validé un diplôme en Information-Communication et un autre en Lettres Modernes. J’ai à mon actif plus de 10 ans d’expérience dans le domaine de la veille. En outre, j’ai piloté des projets axés sur la satisfaction client (amélioration produit, collecte d’informations exclusives…).

 Rejoignez Alexandra sur LinkedIn

Anne-Sophie Lottigier

Anne-Sophie Lottigier

Experte en veille augmentée

Je suis experte en veille Scope.
J’ai validé un diplôme en Intelligence économique, gestion du développement international, relations internationale. A l’aise avec les langues vivantes (anglais, allemand, mandarin), je compte 5 années d’expérience à l’étranger (Royaume-Uni, Allemagne, Taïwan).

 Rejoignez Anne-Sophie sur LinkedIn

Scope® participe à Cyberday.info Paris !

Scope® participe à Cyberday.info Paris !

Rencontrez-nous lors du Cyberday.info !

Plusieurs personnes de l’équipe Scope® :

se rendront à la journée Cyberday, le 6 juin 2018, au sein des locaux de l’Ecole de Guerre Economique (Paris, rue de Grenelle).

Au programme : des tables-rondes, des ateliers war-rooms et des rdv personnalisés sur les thématiques autour de la cybergouvernance.

Nous animerons la war-room S5 à 15h15, intitulée “La veille pour l’anticipation des menaces pesant sur les entreprises : détection des menaces d’un point de vue concurrentiel, marché, juridique et technologique”. 

Inscrivez-vous et retrouvez-nous mercredi 6 juin !

Inscription gratuite à l’événement

3 conseils pour une veille pertinente sur les RESEAUX SOCIAUX

3 conseils pour une veille pertinente sur les RESEAUX SOCIAUX

Les médias sociaux, comme Facebook, Twitter, Pinterest… se positionnent depuis quelques années comme des concurrents frontaux de moteurs de recherche comme Google.

A ce titre, les institutions et les marques se servent des médias sociaux comme des moyens de diffusion de l’information : communication corporate, marketing par le contenu… ainsi que comme des lieux de discussion, d’échange avec leurs clients.

Vous souhaitez, ou avez peut-être déjà tenté, d’intégrer les médias sociaux dans votre stratégie de veille ?
Voici quelques conseils pour vous guider dans ce travail :

. Définir l’objectif :

A quoi vous servira cette veille ? A détecter de nouvelles tendances dans votre secteur, à établir un plan de communication en direction des “influenceurs”, à vérifier ce que les internautes disent de vos produits et services, à observer vos concurrents ?

. Choisir les canaux :

Au vu du volume d’informations diffusées chaque jour sur le web, vous pouvez déduire que la surveillance des médias sociaux risque de vous prendre beaucoup de temps !
Si votre entreprise est spécialisée dans la produits chimiques pour l’industrie par exemple, est-il pertinent d’investir beaucoup de temps et de moyens dans la surveillance d’Instagram ?

. Déterminer les meilleurs outils :

Il existe un nombre impressionnant d’outils, gratuits ou non, pour la veille sur les médias sociaux.
En voici déjà 3 à explorer :

  • Twilert, pour surveiller les mots-clefs sur Twitter et recevoir des alertes
  • Mention, pour surveiller votre image ou vos concurrents
  • Talkwaker Alertes, pour suivre les informations et discussions liées à votre entreprise ou des mots-clefs

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles.
Nous restons bien sûr à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets de veille image.
Découvrez l’offre Scope

Comment choisir votre prestataire de veille ? => notre modèle de cahier des charges

Comment choisir votre prestataire de veille ? => notre modèle de cahier des charges

Dans le privé comme dans le public, un cahier des charges est un document essentiel pour communiquer vos besoins, tant fonctionnels que techniques, à vos prestataires et fournisseurs.

En ce qui concerne plus particulièrement les prestations de veille, le cahier des charges vise à décrire les besoins et attentes de votre entreprise, les contraintes liées à votre environnement (organisation, informatique…), mais également à limiter les écarts entre la prestation choisie et vos besoins.

Téléchargez dès maintenant gratuitement notre modèle
de cahier des charges pour vos projets de veille

Professionnaliser sa veille, c’est important… pourquoi ?

Pourquoi faire de la veille est important pour les responsables marketing / dirigeants / directeurs commerciaux ? Quels sont les bénéfices attendus d’une veille ?  L’avis de Marina Bellot, experte de la veille chez Scope :

Dans le cadre professionnel, commerciaux, marketeurs, managers, dirigeants font parfois de la veille sans le savoir. Lire tous les jours Les Echos, ou une newsletter professionnelle dédiée à son secteur, puis transférer ou signaler les articles les plus pertinents à des collaborateurs ou collègues : c’est un début de veille !

Faire une recherche Google sur un client pour préparer un rendez-vous ou mettre en place une alerte sur un prospect ou un concurrent, c’est aussi faire de la veille.

Cependant selon moi, la veille n’est puissante ou utile que si elle est proactive et permet d’anticiper les risques et opportunités, plutôt que de réagir au coup par coup.

C’est pourquoi la base est de bien identifier ses besoins ainsi que la finalité d’utilisation des informations qui seront trouvées.

Nos clients nous demandent le plus souvent des veilles marché, concurrentielle et client.

Les thématiques peuvent aller de sujets nomination à la mise sur le marché d’innovation en passant par des données macroéconomiques sur leurs secteurs cibles ou les projets d’implantation, d’investissement ou encore de croissance externe.

Qui est Scope ? Comment Scope se démarque ?

L’atout principal de Scope c’est l’hyper pertinence personnalisée. C’est une veille sur mesure pour chaque métier ou collaborateur de l’entreprise.

Nous nous appuyons sur les outils et sources que nous augmentons avec notre sens de l’information et notre connaissance du métier de la veille.

Scope ‘Veille Augmentée’ est multi-outils, multi-bases de données. Nous utilisons des agrégateurs de presse, surveillons la presse française et internationale, disposons de nombreux abonnements, exploitons des crawlers web et également plusieurs autres outils de veille. L’outil principal et les ressources sont sélectionnés selon les besoins de chaque client, et peuvent évoluer au fil du temps.

En quoi un cahier des charges pourra être utile pour échanger avec les experts Scope ?

Un cahier des charges est un socle de travail, visant à :

  • formaliser les attentes et les besoins du commanditaire ;
  • cadrer et clarifier un projet ou une mission : pour ainsi détailler le contexte du projet, quelles sont les contraintes techniques, les livrables attendus, les destinataires, etc. ;
  • servir de support organisationnel ou de travail : pour faire la liste des besoins liés au projet ainsi que les destinataires, etc. ;
  • permettre l’échange et la discussion entre une entreprise et ses partenaires économiques : pour qu’ainsi chaque intervenant ait accès aux mêmes informations, et que les missions soient distribuées à chacun ;
  • aider à impliquer plusieurs personnes dans un projet commun

Grâce à ce document structurant, vous pourrez communiquer au mieux avec votre expert de la veille Scope.

Ce dernier constitue en effet le lien humain et expert entre votre besoin en veille et les outils permettant de répondre à ce besoin. Il saura tirer le meilleur parti des outils et logiciels à sa disposition, pour vous livrer une information de haute qualité, pertinente et parfaitement adaptée à vos enjeux du moment.

Quelles questions à se poser avant de réaliser un cahier des charges ?

Un dispositif de veille se construit comme tout autre projet structurant d’entreprise : vous aurez là aussi à vous interroger sur l’analyse de l’existant, sur les objectifs poursuivis, sur les moyens dont vous aurez besoin pour les atteindre, sur le temps et le budget dont vous disposez, mais également sur les conséquences positives à attendre de ce projet.

Voici une sélection de questions que vous pouvez poser à l’ensemble des collaborateurs et décideurs concernés par le futur dispositif de veille :

A propos des objectifs :

  • quels sont les objectifs de l’entreprise ?
  • parmi ces objectifs, lesquels pourraient être atteints en s’appuyant sur la veille ?
  • comment priorisez-vous la veille par rapport à l’ensemble des projets en cours de l’entreprise ?

A propos de l’analyse de l’existant et du plan d’action :

  • comment avez-vous réalisé vos projets de veille l’année précédente ?
  • quels projets ont été couronnés de succès ? et lesquels ne l’ont pas été ?
  • que souhaiteriez-vous changer à votre approche cette année ?
  • êtes-vous disposé à explorer d’autres types d’approches pour l’atteinte de vos objectifs de veille ?
  • disposez-vous des ressources nécessaires pour la mise en place de votre plan d’action pour la veille ?
  • disposez-vous d’un outil en interne pour atteindre votre objectif ?
  • quels sont les obstacles qui pourraient vous empêcher de faire face à vos défis en ce qui concerne la veille ?

A propos du temps et du budget :

  • quelles échéances vous fixez-vous pour obtenir les résultats espérés ?
  • à partir de quand souhaitez-vous mettre en place votre plan d’action ?
  • devrez-vous solliciter un accompagnement d’expert pour mener à bien votre plan d’action ?
  • avez-vous déjà un budget alloué à la veille ?
  • combien vos abonnements à des revues et bases de données professionnelles vous coûtent-ils aujourd’hui ?
  • quel est le montant investit actuellement dans des outils et logiciels de veille ?
  • y a-t-il d’autres postes de dépenses pris en compte dans vos démarches de veille existantes ?

A propos des conséquences positives attendues :

  • une fois l’objectif atteint, quelles sont les prochaines grandes étapes pour votre entreprise ?

De quoi se compose un cahier des charges ?

1/ Présentation du commanditaire

Cette première rubrique permet d’établir le contexte dans lequel doit s’inscrire le futur dispositif de veille. C’est ici que vous décrivez l’entreprise commanditaire, son secteur d’activité, ses missions et son histoire. Il est ensuite important de détailler les enjeux et les objectifs à atteindre pour les années à venir. Et enfin, d’expliquer l’organisation interne ainsi que la manière dont la veille est actuellement réalisée, pour qui et pour quoi.

Pour résumer, dans la rubrique “Commanditaire”,
précisez :

  • qui est le commanditaire
  • quelles sont ses missions
  • quels objectifs il poursuit
  • son organisation interne
  • son activité actuelle de veille

2/ Description de la prestation attendue

Cette rubrique se composera quasi systématiquement d’un cahier des charges fonctionnel et très souvent d’un cahier des charges techniques.

  • les spécifications fonctionnelles permettent d’exprimer les besoins auxquels le dispositif de veille devra répondre, à quels usages il correspondra
  • le cahier des charges techniques se concentrera, pour sa part, sur les éventuelles contraintes liées à l’environnement informatique (fonctionnalités, paramétrage, filtres, sauvegarde, restauration…)
– Le cahier des charges fonctionnel : les services rendus par la solution

Grâce à nos fiches pratiques, vous avez maintenant une idée plus claire de ce que vous souhaitez mettre en oeuvre pour votre dispositif de veille. La rubrique des spécifications fonctionnelles vise à formaliser, à l’attention de vos candidats-fournisseurs, le détail de la prestation attendue.

Pour le réaliser, vous devez en premier lieu identifier les besoins des utilisateurs, par le biais d’échanges : entretien, réunion, brainstorming, questionnaire, observation dans le milieu de travail…

Faites de même avec les destinataires de vos livrables de veille : lecteurs, décideurs, analystes… dans tous les métiers concernés au sein de votre entreprise.

  • Imaginez ensemble quel sera le dispositif de veille idéal pour votre entreprise à moyen ou long terme ?
  • Qui sera intégré dans le dispositif de veille ? Qui sera destinataire des livrables ?
  • Quelles seront les thématiques couvertes par ce dispositif ? Quels axes de surveillance visez-vous ?
  • Comment et quand les résultats de la veille seront livrés ?
  • A quoi serviront les résultats de la veille ?
  • Dans quelles conditions vos équipes mutualiseront leurs activités de veille ou d’analyse des résultats ?

Pour résumer, dans la rubrique “Cahier des charges fonctionnel”,
précisez :

  • les besoins des utilisateurs et destinataires de votre dispositif de veille

  • quel serait le dispositif idéal pour votre entreprise

  • les thématiques couvertes par la veille

  • l’utilisation prévue des résultats et livrables de la veille

– Le cahier des charges technique : les contraintes liées à votre environnement

La rubrique des spécifications techniques représente les souhaits liés à l’environnement informatique, technique, du dispositif de veille ; ainsi que les éventuelles contraintes. Vous pouvez ainsi évoquer quels types de sources et de documents seront intégrés dans la solution. Les langues et zones géographiques couvertes par le dispositif de veille. En ce qui concerne la solution mise à disposition des utilisateurs et administrateurs, quelle sera sa configuration idéale ? Enfin, il sera également bienvenu de préciser le retour sur investissement attendu.

Pour finir, évaluez les contraintes techniques : quelle devra être la disponibilité de la solution retenue, ses conditions de maintenance et de mise à jour ? Sera-t-il nécessaire de la coupler avec d’autres outils ou logiciels ?

Pour résumer, dans la rubrique “Cahier des charges technique”,
précisez :

  • les types de sources et documents, les langues et zones géographiques

  • les accès pour les utilisateurs et destinataires

  • l’ergonomie et les fonctionnalités

  • le retour sur investissement attendu

3/ Modalités

Les modalités de sélection du prestataire :

Indiquez quels seront les critères de sélection du prestataire :

  • expérience dans les domaines couverts par le cahier des charges
  • stabilité (histoire, finances…)
  • qualité des services proposés
  • service après-vente
  • coût de la prestation

Les modalités de la prestation :

Annoncez les aspects de la prestation attendue :

  • date de début de prestation
  • durée de prestation
  • référent interne
  • modalités de facturation

4/ Coordonnées du commanditaire

Enoncez à qui doivent parvenir les propositions :

  • nom
  • téléphone
  • email
  • date limite

Pour aller plus loin…
Téléchargez notre modèle de cahier des charges pour vos projets de veille

Scope® est partenaire de la Journée Egide

Scope® est partenaire de la Journée Egide

Scope® Veille Augmentée® souhaite s’inscrire dans la réflexion et l’innovation autour de la veille et du traitement de l’information. Dans ce cadre, nous sommes partenaires de la Journée Egide’18.

Organisée chaque année par l’Université de Lille 3, cette journée d’études portera sur la thématique “Quelles archives pour demain ? Cap sur l’innovation“.

Parmi les intervenants, vous pourrez retrouver
Sara Aubry, qui pilote le développement des outils informatiques utilisés pour l’archivage du web à la Bibliothèque nationale de France
Marie-Anne Chabin, spécialiste de l’archivage par catégorie
Clément Mouly, responsable documentaire à la délégation régionale Ina Nord
Valérie Schafer, professeur d’histoire européenne à l’Université du Luxembourg, qui a consacré ses travaux récents à l’histoire d’Internet, du Web et des cultures numériques, ainsi qu’aux archives du Web
Olivier Senot, directeur du Développement des nouveaux services Dématérialisation chez DOCAPOST

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site web ou la page Facebook.

Programme :

Le Journal du Palais parle de Scope® Veille Augmentée®

L’hebdomadaire économie Le Journal du Palais de Bourgogne dévoile, dans son édition du 26 février 2018, les coulisses de Scope® Veille Augmentée® dans un article réalisé par Emeline Durand.

Bonne lecture !

Scope Veille Augmentée dans le journal du Palais

La méthode de veille Scope, expliquée par notre experte Marina

La méthode de veille Scope, expliquée par notre experte Marina

Bonjour Marina ! Vous êtes experte de la veille chez Scope. Le tour sur votre point de vue sur la veille et votre méthode de travail, en quelques questions :

Tout le monde fait de la veille ! Mais peu d’entre nous le savent. Comment expliqueriez-vous la veille à un néophyte ?

La veille est une méthode qui systématise le fait de rechercher des informations sur un ou plusieurs sujets.

Dans le cadre professionnel, commerciaux, marketeurs, managers, dirigeants font parfois de la veille sans le savoir. Lire tous les jours Les Echos, ou une newsletter professionnelle dédiée à son secteur, puis transférer ou signaler les articles les plus pertinents à des collaborateurs ou collègues : c’est un début de veille !
Faire une recherche Google sur un client pour préparer un rendez-vous ou mettre en place une alerte sur un prospect ou un concurrent, c’est aussi faire de la veille.

Cependant selon moi, la veille n’est puissante ou utile que si elle est proactive et permet d’anticiper les risques et opportunités, plutôt que de réagir après coup !
C’est pourquoi la base est de bien identifier ses besoins ainsi que la finalité d’utilisation des informations qui seront trouvées.

Marina BELLOT et Cindy CHARENTON

Marina BELLOT, experte en veille (à gauche) et Cindy CHARENTON, chargée d’affaires (à droite)

En tant qu’experte de la veille Scope, vous accompagnez vos clients depuis la compréhension et la définition de leurs problématiques, jusqu’à la livraison des résultats adapté aux enjeux et objectifs de chaque destinataire.
Expliquez-nous quelle est votre démarche
?

Comme je le disais précédemment une bonne veille doit être pensée, réfléchie et structurée. Selon moi, il vaut mieux accorder du temps (souvent précieux) à construire sa veille (définition des mots clés, axes de veille, sources incontournables), plutôt que d’en perdre ensuite à trier trop d’informations.

C’est pour cela que chez Scope, nous passons du temps à comprendre l’activité de nos clients, leur besoin et surtout leurs difficultés en matière de détection de l’information.

Grâce à notre expérience et notre connaissance du monde des entreprises de différents secteurs, nous préconisons ensuite les meilleurs pistes de recherche, en nous appuyant sur les outils les mieux adaptés à la demande.
Enfin, nous sommes aussi présents en phase de sélection et de diffusion.

Notre objectif est de faire gagner du temps à nos clients entre l’apparition de l’information et les actions à mettre en place face à ces données.
Ainsi notre expert “humain” livre une information ciblée, synthétisée et pertinente en réponse au besoin de chaque destinataire.

Vous enseignez également la veille à l’Université.
Que souhaitez-vous transmettre à ces étudiants, futurs chargés de veille
?

L’écoute et la compréhension du besoin client pour faire de la veille en étant fiers d’apporter une valeur ajoutée à la stratégie des entreprises. 

Etre curieux et passionnés de découvrir toujours de nouvelles activités des plus générales au plus spécifiques

Sur quels types d’informations stratégiques peuvent porter les sujets de veille transmis par vos clients ? Etes-vous capables par exemple de mettre sous surveillance les marchés publics pour la construction d’école en Croatie ?

Nos clients nous demandent le plus souvent des veilles marché, concurrentielle et client.

Les thématiques peuvent aller de sujets nomination à la mise sur le marché d’innovation en passant par des données macroéconomiques sur leurs secteurs cibles ou les projets d’implantation, d’investissement ou encore de croissance externe.

Concernant votre demande sur la Croatie, nous faisons de la veille sur la presse internationale. J’ai par ailleurs travaillé récemment sur les projets d’implantation d’entreprises françaises en Amérique Latine en langues locales.
Avant de répondre à la demande sur les marchés publics en Croatie, il me faudrait détecter les sources disponibles via la base de données de presse internationale à laquelle nous sommes abonnés. Nous ferions ensuite sans doute appel à un partenaire maîtrisant cette langue pour traduire les requêtes.

Quel est votre point de différenciation principal ? Qu’est-ce qui fait la valeur ajoutée de Scope, du point de vue de l’expert Veille ?

L’atout principal de Scope c’est l’hyper pertinence personnalisée. C’est une veille sur mesure pour chaque métier ou collaborateur de l’entreprise.

Nous nous appuyons sur les outils et sources que nous augmentons avec notre sens de l’information et notre connaissance du métier de la veille.

Chez Scope, notre veille augmentée® c’est la machine renforcée
par des cerveaux bien faits et curieux