Utilisez la veille stratégique pour  une internationalisation réussie  de votre entreprise

Utilisez la veille stratégique pour une internationalisation réussie de votre entreprise

Comment utiliser la veille stratégique pour une internationalisation réussie de votre entreprise ?

Favoriser son internationalisation permet d’investir de nouveaux marchés afin de générer du CA additionnel, de se développer sur un marché moins soumis à la concurrence, de réduire ses coûts de production locaux, etc.

Avant d’entamer le lancement international de votre entreprise, ou la conquête de nouveaux pays, vous allez réaliser une étude du marché ciblé. Il vous sera donc nécessaire de collecter des informations sur le pays, sa réglementation, sa culture, sa situation géopolitique et économique, ses usages, etc… Il faudra également repérer les éventuels concurrents existants ou émergents, des cibles potentielles

Les entreprises ne sont bien sûr pas seules dans ces démarches, et peuvent faire appel à des experts ; les experts de la veille internationale font partie des spécialistes à contacter en cas de projet hors des frontières !

** Pourquoi la veille est utile à votre stratégie d’internationalisation ?

Nos clients utilisent nos prestations de veille internationale notamment pour :

  • la veille image : ils souhaitent savoir ce qui se dit sur leur entreprise, leurs marques, leurs produits dans les pays cibles
  • la veille marché : ils peuvent ainsi surveiller leur environnement au sein des pays dans lesquels ils sont déjà présents
  • la veille signaux d’affaires : dans l’objectif de rechercher des signaux locaux pour le développement stratégique et commercial
  • les études de marché : pour prendre connaissance des acteurs existants sur le marché-cible, ainsi que pour détecter les sources d’informations les plus pertinentes dans le pays cible
  • ou encore pour la veille concurrentielle : dans l’objectif de détecter de nouveaux concurrents internationaux sur leur marché actuel

Une start-up, qui développe une technologie innovante et projette de s’implanter aux Etats-Unis ainsi que dans les pays européens proches de la France, nous sollicitera ainsi : pour surveiller les décisions de la Food and Drug Administration ; pour détecter des signaux en vue d’une prospection ; et bien sûr pour une veille plus technologique, lui permettant de repérer des technologies annexes déjà implantées dans les pays-cibles.

Autre exemple, une société oeuvrant dans le domaine très technique de l’étanchéité, fera appel à nous : pour suivre les innovation de ses concurrents ; pour garder un oeil sur le domaine nucléaire dans les pays de l’Est ; ou encore pour effectuer un suivi des grands projets internationaux…

L’avantage pour ces entreprises est qu’elles disposent ainsi d’un tableau de bord unique des actualités de leurs différents marchés, organisés par zone géographique.
Leur objectif, en général, est de disposer de tous les éléments d’information nécessaires avant de se lancer et de saisir les opportunités à l’international.


La veille vous permet de vérifier si l’herbe est plus verte ailleurs !

Que pouvez-vous en obtenir ?

Une veille internationale intelligemment réalisée vous permettra de collecter, et d’analyser, des “pépites informationnelles” qui vous serviront à suivre la situation économique, géopolitique et réglementaire du pays-cible.

Elle viendra soutenir vos prises de décisions stratégiques : export ou implantation locale, croissance externe ou développement en direct, entité dédiée ou pilotage depuis la France, etc.

Par ailleurs, elle vous permettra de vous tenir au courant des usages locaux (d’affaires, culturels…), de l’actualité de vos cibles ou concurrents existants, et également de définir vos canaux de prospection.

Enfin, elle peut faciliter la réalisation d’un premier test du marché via la voie numérique (réseaux sociaux à l’international).

Vous l’avez compris, une veille internationale viendra alimenter votre processus de réflexion et de décision, mais vous fournira aussi des données sur vos concurrents, vos clients cibles, vos fournisseurs et partenaires, votre environnement économique et géopolitique dans les pays-cibles.

** Qu’inclure dans votre veille stratégique ?

Quelles sont les informations prioritaires à mettre sous surveillance dans le cadre d’une veille stratégique ? Tout dépendra de vos objectifs, mais vous pouvez déjà vous intéresser :

  • au contexte économique : quelles sont les actualités récentes ou à venir qui auront un impact sur votre secteur ? quelles sont les évolutions juridiques ?
  • au marché cible : quels sont les besoins identifiés, les tendances ? qui sont les fournisseurs, les fabricants ? qui seront leurs challengers ?
  • aux clients cibles : que disent les études de tendances ? qu’expriment vos clients cibles sur les réseaux sociaux ? que leur proposent déjà vos concurrents présents sur le pays cible ?
  • aux produits : quels sont les produits et services existants ? comment sont-ils commercialisés ? quelles sont les évolutions technologiques ou tarifaires à venir ? quels sont les produits émergents, les brevets récents, les produits de substitution ?

Vous savez désormais quoi surveiller. Mais comment le surveiller ?

Je ne suis pas multilingue… quelles solutions ?

Que votre besoin nécessite une veille marché, concurrentielle, juridique ou réglementaire, image ou e-réputation, tarifaire, ou encore technologique, etc. elles seront toutes concernées par le multilinguisme.

D’ailleurs, il y a fort à parier qu’en tant que spécialiste du marketing, vous ayez déjà pris l’habitude de lire quelques titres pointus de votre domaine, qui sont probablement rédigés en anglais ?

Il est également très possible que vous, ou certains de vos collaborateurs, ayez des notions ou un bon niveau d’allemand, d’espagnol ou d’italien… Est-ce aussi le cas pour le mandarin ? le polonais ?

Vous vous posez donc la question : Comment lancer une veille multilingue, sans connaissance des langues ?

Pour répondre à cette question, je vous propose d’explorer 3 axes :

(1) la construction de la veille (mots-clés, requêtes…) et la sélection des sources fiables et pertinentes
   (2) la collecte puis la sélection des informations et données utiles, pour atteindre vos objectifs
   (3) la traduction et l’analyse de ces informations, pour soutenir votre prise de décision

Peut-être pensez-vous à vous tourner vers des outils de traduction automatique pour ces trois étapes… mais suffisent-ils ?

Google Translate, DeepL, Reverso, Microsoft Translator, Linguee, Systran… représentent une aide non négligeable dans la mise en place d’une veille multilingue. Ils vont par exemple vous seconder, une fois que vous aurez détecté une information, pour déterminer si elle est pertinente (3) ou non.

Il y a toutefois tout un processus de repérage des sources fiables (2) et correspondantes à vos objectifs, vos enjeux… pour lequel ces outils automatiques ne pourront pas vous apporter soutien.

En amont du processus de traduction automatique (1), vous naviguez donc “à vue” en réalisant des recherches qui peuvent être incomplètes, et en sélectionnant des informations que vous devez d’abord traduire pour vous assurer de leur intérêt.

Il vous suffit de prendre en compte la complexité d’une veille en français : il n’est pas simple de trouver systématiquement des informations ciblées et pertinentes, voire même à valeur ajoutée…

Vous comprenez donc que la tâche ne sera pas plus simple dans une autre langue ! Et si personne dans votre entreprise ne maîtrise cette langue, la complexité va croissant.

En effet, réaliser une veille multilingue ne se résume pas à traduire vos recherches du français vers la langue cible… si votre choix de mot-clé ou d’expression n’est utilisé que dans les dictionnaires du pays cible, vous n’aurez pas de résultat utile !

Faire appel à un prestataire

Le prestataire en veille internationale peut vous aider à surmonter les difficultés décrites ci-dessus. Il sera en effet en mesure de :

  • construire des requêtes complexes dans la langue du pays cible
  • repérer et sélectionner les sources d’informations locales les plus pertinentes par rapport à vos objectifs
  • collecter, analyser et si besoin traduire et adapter les données et informations recueillies
  • mais, surtout, vous apporter de la valeur ajoutée et vous faire bénéficier d’un gain de temps considérable que vous mettrez à profit de vos prises de décisions

Il sera également le mieux placé pour faire appel à des traducteurs, ou mieux encore, des professionnels de la veille et des analystes dans le pays cible.

 

Scope® propose ce type d’accompagnement : avec notre service sur-mesure de Veille Augmentée®, nous vous permettons de bénéficier de l‘accompagnement d’un expert dédié, tout au long de notre collaboration : du diagnostic de votre veille internationale (stratégique, concurrentielle, marché, image, juridique…), jusqu’à la transmission des informations les plus pertinentes pour vos décisions. Notre offre internationale vous permet d’accéder à un panel de sources d’informations dans de nombreuses langues et pays.

Contactez-nous

Je suis responsable du marketing digital & événementiel chez Scope. J’ai une expérience de plus de 10 ans dans le domaine de la veille stratégique. J’enseigne parallèlement la veille à l’IUT et l’Université de Bourgogne.

Laisser un commentaire